Yoga vient du sanskri « yuj » qui signifie « se joindre » qui symbolise l’union entre le corps, le mental et l’esprit. Le yoga est une méthode traditionelle venant d’Inde il ya plus de 5000 ans qui comprend plusieurs formes comme le hatha yoga, avec ses asanas (postures corporelles), le pranayama (techniques de respiration) et le dhyana (la méditation). Voilà pour l’intro, mais soyons lucides… On est en 2020, les études scientifiques sont nombreuses et je vous partage

Parlons sérieusement de ses effets catastrophiques de dégénérescence sur la santé, recherches scientifiques à l’appui. Voici 5 raisons de vraiment arrêter le yoga


Raison n°1 : le yoga détruit les disques inter-vertébraux lombaires

Un jour une amie d’une vingtaine d’année me montre la position du serpent, qu’elle a pratiqué lors de cours gratuits dans son université. Elle me dit que ça lui fait du bien, que ça lui faisait le même effet qu’un « shoot d’oxygène » dans le cerveau. Je lui dis net « arrête ! ça bousille tes disques ! tu as déjà une grosse cambrure, tu détruis ton dos en faisant cette posture de merde ! ». Et pour cause, regardez la photo en dessous :

Position du serpent…. la cambrure est trop forte et pince les disques inter-vertébraux au niveau des lombaires.

Dans cette recherche conduite en 2017, plusieurs chercheurs ont conclu que le yoga n’apportait pas plus de résultats que d’autres exercices physiques pour la diminution des douleurs bas du dos.

En dessous, un programme donné à des personnes âgées pour une recherche tenue en 2017 de « yoga doux » adapté aux +70 ans. Ce qui me choque c’est la proéminence de la position assise. Or la position assise c’est ce qui détruit le dos de ces personnes âgées. Le yoga aurait améliorer certaines fonctions, diminué des douleurs, réduit le stress, mais la recherche est sur sa faim quand aux bénéfices sur le long terme.

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is 12877_2017_520_Fig1_HTML.jpg
Liste des exercices donnés à des personnes très âgées. Illustration issue de la recherche scientifique : Adapted yoga to improve physical function and health-related quality of life in physically-inactive older adults: a randomised controlled pilot tria

Et parce que le monde du yoga regorge d’idées incroyables, observez cet autre extrait qui sort de tout entendement :

Extrait de : Adapted yoga to improve physical function and health-related quality of life in physically-inactive older adults: a randomised controlled pilot tria

Ainsi les profs de yoga, pourtant expérimentés, ont adapté les postures à des publics qui ne devraient pas faire ces mouvements compte tenu des vulnérabilités assez graves de leurs articulations et os : des personnes avec prothèses aux hanches ou de l’ostéoporose !!! Des personnes malades mentales ont ainsi été guidées à faire les mouvement avec des chansons de leur petite enfance, histoire de bien induire la régression… Vive le yoga ! une activité qui éveille, soigne, endort, lobotomise !

Raison n°2 : le yoga n’est pas adapté à tous les physiques

Fines, minces, anorexiques…. Les pratiquantes de yoga, ainsi que leur congénères masculins ont le même type de physique : assez fins, avec des muscles peu développés, des déformations osseuses dues aux postures au fil des années de pratique. Le yoga transforme le corps, mais pas en bien. Comme s’il ne fallait pas développer ses muscles, comme s’il fallait manger des légumes, des pois chiches et du riz bio, comme si notre dimension carnée était aspirée à coups de respirations profondes en se bouchant alternativement les narines. La coupure civilisationnelle avec le corps commence ici, en imposant le type indo-oriental au type européen. Nous ne sommes pas tous fins, aux proportions moyennes qui rentreraient dans un rectangle aux proportions divines honnies par un Shiva ou une Shakti tout droit sortis d’une secte rouillée du Rajasthan.

Génétiquement, nous sommes parfois similaires (rappelons que nous venons tous d’Afrique noire) mais aussi très différent. Le physique asiatique est différent du physique européen, le physique des grands hommes africains est très différent de ceux du moyen-orient. Les physiques des islandais sont différents de celui des latino-américains, ou de celui des peuples indigènes qui vivent en Amazonie, etc… Hommes ou femmes, nous avons des racines, parfois de plusieurs régions du monde. Me concernant, j’ai du celte en moi (je sais, ça se voit pas), du moyen-orient, de l’Europe du sud. Mais au final cela revient au type européen si l’on regarde la mappemonde des génétiques en dessous :

Source : Comparison of genetic differences among individuals in different ‘racial’ populations

Quels que soient vos besoins et votre situation (surpoids, maigreur, « état de rouille », blocage physique, douleurs bas du dos, etc…), vous souhaitez :
– développer votre masse musculaire
– entretenir et réparer vos fonctions de mobilité
– reprendre contact avec votre corps
– débloquer certaines situations émotionnelles qui impactent votre corps
– augmenter la densité de vos os

Contactez-moi pour un coaching ciblé et efficace !
Aicha Mahjoubi, coach certifiée