Alors que je découvre un article d’un autre magazine féminin qui plébiscite le « stretching postural® », je vous partage sa totale inefficacité pour diminuer ou espérer supprimer les maux bas du dos. J’en parle car j’en ai pratiqué début 2018 pendant quelques séances que j’ai abandonnées car sans résultat probants.

Combien d’élèves engagés sur une année se sont fait avoir en ne voyant aucune amélioration sur la santé de leur dos ? Son créateur est un kiné de sport, donc déjà y’a un gros souci. La kinésithérapie ne servant à pas grand chose dans les douleurs chroniques bas du dos, que vient-elle apporter de si novateur pour notre bien-être et la santé de notre dos ?

Combien de professeurs se sont faits avoir en investissant des milliers d’euros pour une pratique qui vend du vent à coups d’étirements, de postures fixes, d’exercices de gymnastique, de planches… repackagé en « stretching postural » alors que c’est un gloubi-boulga d’autres disciplines existantes: qi-gong, hatha yoga, pilates, tai-chi. Mais observez les prix :

extrait de la brochure tarifaire de l’association SPEFM

Avec 3 niveaux, dont une licence à payer tous les 3 ans 🤣 sans compter que les formations ont lieu au fin fond de la Seine et Marne, et c’est à l’élève de payer hébergement et repas obligatoires !!!! Tranquille la vie, tout ça pour ne pas payer une salle dans Paris, mais faire payer l’élève une somme assez conséquente au final.

Les belles surprises ne sont pas terminées, lisez ce détail : pas de niveau de départ, donc c’est vendu au tout venant ! Et une perle dans la discrimination anti-handicapé avec une évaluation pifomètrique de la part d’une association non reconnue officiellement par l’Etat dans sa fonction de juger de la capacité d’un apprenant en situation de handicap.

extrait de la brochure tarifaire de l’association SPEFM
Flagrant délit de validisme au passage : dehors les handicapés ! Une association non assermentée par un organisme d’état (MDPH ou autres) va décider de votre capacité à être formé en tant qu’apprenant, WOW !

Mon expérience personnelle de 2018. Une salle grande nous accueille on est à peine 5. Des exercices se suivent avec une prof qui regarde loin à l’horizon tout en faisant les exercices devant nous. Les postures n’étaient pas adaptées à tous. La première partie est debout, puis la deuxième assise et couchée.

Mon avis de coach certifiée en 2020 :

  • Tout se déroule au sol, pas de suspension ? Pour un programme problèmes du dos, je ne fais rien sans quelques appareils fitness ou de musculation (gymball, assistance, etc…). Tout faire au sol est impossible.
  • Pas de prise en compte personnalisée de chaque cas. C’est en groupe, donc on nous le dit « si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas grave, vous ferez l’exercice suivant ». Et on paye pour entendre ça ?
  • Pas de décharge médicale signée avant, en effet, que faire en cas d’incidents ?
  • Ce diplôme ne permet même pas d’exercer dans une salle de sport, seuls d’autres diplômes sont acceptés. N’importe quel coach sportif de salle peut proposer le même contenu sans ce diplôme….

Mais franchement, si vous souhaitez faire la même chose, regardez cette video, ça suffira amplement pour vous rendre du niveau pseudo-thérapeutique proposé. Au moins cette vidéo est gratuite et libre d’accès ❤️: