Dans la presse grand public comme spécialisée, les articles sur les problèmes de dos abondent. « Trucs astuces pour ne pas avoir mal au dos », « les bons gestes pour bien s’asseoir » « Conseils de professionnels pour son bureau chez soi », etc… Je ne vous cache pas que je lis un ramassis de conseils de merde totalement inefficaces et inutiles pour les salariés.

Cependant, un article sur sudouest.fr retient mon attention :

Et si on jouait au jeu des 10 erreurs, comme dans les Pifs de notre enfance ? Sauf qu’ici ce sont les 10 très gros problèmes de santé qui mèneront au handicap pour ce monsieur :

  1. Relâchement des abdominaux : zéro maintien de la colonne vertébrale
    En fait nulle part on nous apprend à maintenir notre posture. Parce qu’assis recourbé sur des écrans avec mains sur clavier, c’est possible de se maintenir les abdos ? Oh Wow !
  2. Aucune musculation du dos, pression sur les disques lombaires, muscles du rachis sacro-lombaires tendus, vertèbres abîmées : cruralgies, sciatiques, hernies, opérations chirurgicales extrêmement chères et très risquées avec pose de broches en métal dans la colonne vertébrrrr💀le!
    Les antalgiques soulageront les douleurs, mais la source sera toujours plus intense s’il ne change pas son LifeStyle. S’il ne croit personne, il s’enfoncera dans le handicap sans s’en rendre compte.
  3. Pectoraux et muscles profonds pectoraux tendus, problèmes mobilité bras
    Il ira chez le kiné qui lui fera des ondes qui ne servent à rien. Bah quoi, faut bien être payé à rien foutre quand on paye tellement de taxes en tant qu’indépendant du paramédical et tant pis pour les patients vaches-à-lait !
  4. Relâchement des muscles du haut du dos et donc aucun maintien sur le haut du corps : cyphose (« dos de quasimodo »), arthrose cervicales
  5. Surpoids qui abîme encore plus les articulations inférieures (Coccyx, hanches, genoux)…. La surcharge pondérale accentue également la lordose (cambrure du dos) et donc la destruction des disques lombaires et les douleurs… Hey l’ami, sors de ce bureau assis qui te détruit, la clepsyyyydre, sors sors !
  6. Tendinite épaule, mobilité réduite des bras, calcifications osseuses Tendre ton bras, le lever, le tourner… sera un souvenir lointain de jeunesse si tu ne changes pas ton lifestyle
  7. Arthrose hanche, fléchisseurs de la hanche relâchés, psoas tendu mobilité hanche limitée… Monsieur est prêt pour des prothèses de hanche dans une clinique privée ? Zéro remboursement par la sécu, aura-t-il une bonne mutuelle ?
  8. Mobilité poignet réduite, tendinite poignet, 9.Arthrose genou et 10. Arthrose cheville douleurs chroniques. A 44 ans, on n’est pas une personne âgée, et pourtant tous les ingrédients de la dépendance sont là. L’impossibilité de faire quoi que ce soit va s’étendre à toutes les activités de la vie quotidienne.

Pour la presse généraliste, seule la lombalgie n’est comptabilisée dans les conséquences du télétravail…

Santé Publique France s’inquiète à juste titre des conséquences du télétravail… Comme si les lombalgies n’existaient pas quand les salariés étaient calés dans leur fauteuil bas de gamme d’open space :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-26.png.
Extrait d’une étude de Santé Publique France parue dans Ouest France

Comme si un siège de bureau (même rembourré de mousse ergonomique) n’empêchait pas les lombalgies ??? C’est vraiment prendre les entreprises et leurs salariés pour des cons.

Mais vous savez quoi ? Si vous êtes informés à temps, et le plus tôt sera le mieux, vous pouvez vous en sortir, car des solutions existent. Et elles ne nécessitent aucune aide médicale (si vous n’avez pas de problèmes particuliers bien sûr). Juste de la prévention au bon moment et d’agir le plus rapidement possible.


Lire aussi :