Je continue la liste bien sûr ! Je peux pleinement profiter des poids aujourd’hui comme dans cet exercice de tirage à la barre d’haltère « landmine » avec 20 kg poids et une serviette…. Danser sur de la disco et m’amuser étaient mes premières motivations pour récupérer ma mobilité, profiter de la vie quoi ! Je n’arrivais plus à tenir une soirée, je n’entretenais rien avant mes 42 ans. J’étais bonne pour la casse. Heureusement que j’en ai décidé autrement, démonstration à 45 ans :

4. Faire reconnaître sa situation : le handicap consécutif à une dégénérescence physique

Derrière un valide, se cache un handicapé en puissance…
que tous les discriminants et inhumains le vivent pour le comprendre 🔥🔥🔥🔥🔥🔥

Quand on ne peut plus s’asseoir, cela n’est plus du stress. En mai 2019 mon corps me donne un signal fort : je ne peux plus marcher aussi longtemps ni ne peux rester debout aussi longtemps qu’avant. Je ne comprends pas ce qu’il se passe malgré tout le « bon sport » que je fais 5 fois par semaine depuis 8 mois. Il n’est pas facile de réaliser quelque chose comme le handicap alors il faut l’évaluer objectivement pour y faire face. Dossier MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), certificat médical, plusieurs médecins à voir, radio, IRM… Il m’a fallu 8 mois au total pour rassembler toutes les pièces et recevoir l’attestation officielle. Ce que je ne sais pas encore est que je ne retrouverai plus jamais de boulot salarié comme avant. Les entreprises ne veulent pas de personnes en situation de handicap, même en bureau debout. Or je voulais juste un papier me permettant de demander un bureau debout car en le demandant officiellement j’avais perdu mon emploi. Vous voyez le paradoxe ? Mais heureusement que j’ai d’autres ressources dans mon sac magique.

5. L’expérimentation de la décompression vertébrale pour limiter les conséquences du handicap

Juillet 2019…. J’attends de faire un IRM. Je vois dans une video de bodybuilder américain un appareil thérapeutique pour le dos. Je revois cette vidéo par « hasard » dans mon feed youtube. Je me suis dis « pourquoi pas, essaye ». Je reçois l’appareil, et je suis bien le protocole. Au bout d’un mois et demi je ressens la différence : mes planches sur pieds et coude sont plus « solides » et mieux maintenues et je parviens à tenir debout plusieurs heures contre 10 minutes en fin juin . Je rêvais de faire de l’haltérophilie, du crossfit… Or sans maintien impeccable de tout le tronc, ni état parfait des membres et articulations, même pas la peine d’y penser. Oui je découvre aussi de nouveaux problèmes avec l’IRM : mon articulation de hanche avait un rhumatisme avancé, modifiant l’équilibre sur toute ma jambe gauche, plusieurs disques intervertébraux lombaires fissurés, un disque (thoracique) en déplacement vers le nerf notamment au niveau du bras gauche enfin un bombement sur plusieurs disques de la zone sacrée également. Bref 2️⃣0️⃣ ans de position assise prolongée 12 heures / jour avec ou sans sport, ça bousille et bien !

6. Cruralgies…. nouveaux compléments et compression par bande pour rééquilibrer

Ah la position assise…, avez-vous compris que c’est cette position qui vous tue un petit peu chaque jour ?

L’appareil thérapeutique permet une remise au centre de tous les éléments de la colonne. Et donc à la suite d’une mauvaise manipulation sur une presse à cuisses à la salle… je ressens une douleur nerveuse bizarre qui court le long du bas de ma jambe gauche.

Le 3ème dessin montre exactement ce qu’est la cruralgie : une douleur nerveuse lancinante provoquée par une compression de nerf entre les vertèbres lombaires L3 et L4

La remise en place par l’appareil (ou d’autres exercices) fait que les éléments de la colonne se touchent parfois dans ce long process. Ces douleurs bizarres, comme des fourmis persistantes ont disparu au bout de 4 mois. Il m’arrive d’en avoir très courtement mais ce n’est pas aussi intense qu’au tout début. Je complémente les exercices avec l’appareil avec des exercices de musculation indispensables pour les épaules, les articulations, la colonne vertébrale, etc…

c’est déjà le début de la révolution qui a ouvert d’autres portes depuis car je décide peu de temps de devenir coach fitness…

(Pensez à voir la la 1ère partie ❤️, la 3ème partie et la 4ème)


Quels que soient vos besoins et votre situation (surpoids, maigreur, « état de rouille », blocage physique, douleurs bas du dos, etc…), vous souhaitez :
– développer votre masse musculaire
– entretenir et réparer vos fonctions de mobilité
– reprendre contact avec votre corps
– débloquer certaines situations émotionnelles qui impactent votre corps
– augmenter la densité de vos os

Je propose également des interventions en entreprise, du consulting employeur et des coaching de groupe.

Contactez-moi pour un coaching ciblé et efficace !
Aicha Mahjoubi, coach certifiée