J’ai travaillé assise derrière des ordinateurs près de 20 années dans ma vie en tant que chef de projet dans le digital. Fin 2017, je ne parviens plus à m’asseoir. C’est la fin de ma carrière dans des bureaux.

Les effets de la position assise prolongée passé 40 ans. Chaque ⚠️ indique les parties du corps impactées par cette position destructrice de nos articulations, de nos fonctions de mobilité et de maintien. Bonjour les problèmes et les merdes de santé qui s’accumulent.

Que de chemin parcouru depuis trois années ! Un an et demi d’errance thérapeutique dont douze mois de kiné pour rien, du sport en salle pas toujours adapté (ce qui est toujours mieux que de rester sédentaire chez soi). Puis… la découverte miracle de la décompression vertébrale par un appareil non vendu en France, le début de l’haltérophilie et la possibilité de marcher plus longtemps ce que je n’arrivais plus à faire depuis des mois. En septembre 2019, je commence ma formation de coach fitness afin de solidifier toutes mes connaissances acquises ces dernières années, en allant à la salle cinq fois par semaine.

Comment passer du digital au sport comme on passe d’un cercueil programmé à la vie retrouvée ? Retravailler huit heures assise derrière un écran ? PLUS JAMAIS. Ceci était mon expérience, du haut de mes quarante cinq ans aujourd’hui. Après ces années, j’ai surtout retrouvé ma santé globale, même si je vis une limitation physique : celle de ne plus pouvoir m’asseoir longuement au point où j’ai dû demander un statut de personne handicapée à la MDPH de Paris, statut que j’obtiens en février 2020.

Ci-dessous un squat à 50 kg à la barre, façon démerdos à la maison :

Un exercice de décompression vertébrale… avec un panneau de jardin. En attendant la réouverture des salles toujours fermées. Je fais la même chose sur les quais de Seine, dans ma cage d’escalier et sur des chantiers ouverts au public.

Tout cela n’est possible que depuis septembre 2019 alors que j’ai commencé mon parcours fitness en septembre 2018. Au tout début, j’étais incapable de me soutenir le corps suspendue à une barre de traction ni faire une vraie planche sur les coudes (c’est-à-dire sur les deux pieds ET sur les coudes, et non pas sur les genoux ce qui ne sert strictement à rien pour le maintien abdominal)

Je détaille les étapes de mon retour de santé sans intervention chirurgicale. Les deux kinés conventionnés que j’ai vus ne m’ont servi qu’à perdre encore plus de temps (un an) avec aucune progression et c’est énorme en temps de guérison.

1. S’extraire d’urgence d’un environnement qui vous détruit la santé

La boue, la mouise, la vie quoi….

Me sortir physiquement du travail où j’étais et surtout, ne plus m’asseoir.
C’était un enjeu de survie psychologique et physique. Alors que j’avais demandé un bureau debout via la médecine du travail de mon employeur, 10 jours après je reçois… une convocation à mon entretien de licenciement ! Je prends un avocat et n’y retourne plus. Je choisis de préserver ma santé. Comment ? Je ne sais pas encore, mais certainement pas en me rasseyant 8 heures par jour pour leurs projets pourris.

2. S’occuper de ma santé partie 1 : tâtonnement et plantages

Quand chaque (pseudo) solution conventionnelle mène au mur…

J’essaye d’abord de me changer les idées pour ne pas sombrer dans la dépression : je fais des activités artistiques qui me font plaisir. Bricoler un bureau debout (avec 2 caisses de bricolage et une planche). En plus du dos, mon épaule gauche est limitée en mobilité et me fait mal depuis quelques mois, sans solution malgré 2 séances de kiné par semaine.
Entre temps , j’essaye le stretching postural et de marcher 30 mn / jour, nager, partir en vacances… ça fait du bien mais le problème de dos est toujours là. En septembre 2018 en tirant mon caddie avec un pack d’eau, le bas de mon dos hurle de douleurs. Mon médecin me prescrit de nouvelles séances de kiné.

3. S’occuper de ma santé partie 2 : Faire du sport à la salle

Un nouvel environnement qui va devenir… mon cabinet de thérapie corporelle et mon laboratoire de future coach fitness

Encore un autre kiné… mais qui est près d’une salle de sport à 15mn à pied de chez moi. Avec le recul, je vois qu’il m’a fait faire des séances de « remplissage » avec des exercices bateau de musculation fonctionnelle que l’on trouve sur youtube. Car aucune amélioration véritable au bout de 6 mois. Je finis par ne pas renouveler l’ordonnance. Curieusement le sport à la salle me fait plus de bien. Mon kiné ne comprenait pas comment j’arrivais à faire du cardio vu l’état de mon dos. C’était une question de vie ou de mort. Je devais bouger, bouger ce corps. Même si je ne faisais pas les exercices les plus adéquats, point super positif : je suis allée à fond dans le cardio et j’ai perdu 17 kilos en 2 mois. Je me dis que ce serait bien de s’occuper des muscles. Je commence à me documenter sur la nutrition sportive, les compléments alimentaires et surtout la musculation. Je prends des compléments spécifiques pour la perte de graisse, et accélérer la reconstruction de la masse musculaire qui était égale à 0. Aujourd’hui j’en ai 10 fois plus ! 💪

suite dans la 2ème partie ❤️


Quels que soient vos besoins et votre situation (surpoids, maigreur, « état de rouille », blocage physique, douleurs bas du dos, etc…), vous souhaitez :
– développer votre masse musculaire
– entretenir et réparer vos fonctions de mobilité
– reprendre contact avec votre corps
– débloquer certaines situations émotionnelles qui impactent votre corps
– augmenter la densité de vos os

Je propose également des interventions en entreprise, du consulting employeur et des coaching de groupe.

Contactez-moi pour un coaching ciblé et efficace !
Aicha Mahjoubi, coach certifiée