1. Cours collectifs
  2. Vélo et VTT
  3. Jogging
  4. Yoga
  5. Natation
  6. Conclusion

4. La natation

Qui n’a pas son sac de piscine avec bonnet, maillot, savon et serviette ? Ah la la… j’en ai fait de la piscine parce que mon médecin me disait que ce serait bon pour mon dos. Mais en fait… ça ne sert strictement à rien, les problèmes sont allés jusqu’au handicap. Tout au mieux le contact avec l’eau détend. Pourquoi ça ne sert à rien ? Explications :

On incite les séniors à pratiquer du sport… la piscine arrive dans les premières propositions avec notamment de l’aquagym ou de la nage libre.

Les inconvénients :

  • lieu : déplacement dans une piscine obligatoire. Dans une grande ville ça va, mais ailleurs en banlieue ou dans des petites villes ? On est dépendant d’une infrastructure dans laquelle il faut se rendre et qui est parfois peu accessible. Quant à la mer ou l’océan c’est pour quelques privilégiés et pas tous les jours de l’année ! Pas pratique.
  • organisation compliquée pour s’y rendre : si vous êtes salarié la piscine sera bondée le weekend et les soirées en semaine. Se prendre des pieds dans la figure parce que vous nagez lentement au milieu de rapides : génial ! De plus c’est rarement proche de chez soi, donc c’est tout un casse-tête pour y aller : pause déj limitée, enfants à faire garder, etc.
  • activités proposées : en libre c’est faire des longueurs dans le même couloir, ou barboter… sinon il y a des cours collectifs d’aquagym et d’autres pratiques plus compétitives (apnée, plongée, danse synchronisée, water-polo, etc… ). Sinon ça reste la seule activité un peu sportive pour les mères quand elles amènent leurs enfants, mais à vrai dire à part surveiller, les mères ne peuvent rien y faire.
  • publics : salariés speed, nageurs retraités, personnes âgées, mères de famille, hommes seuls, ados, enfants… la piscine c’est le peuple concentré dans une cuve. Malheureusement on peut être dégoûtée à vie des piscines à cause du comportement incivique de quelques uns. Je parle des hommes seuls qui viennent juste là pour se masturber sous l’eau. Je serai pour une piscine safe réservée uniquement pour pour les femmes et les enfants. Oui des individus se touchent le sexe en présence de petits de maternelle dans les piscines municipales. C’est d’une misère sans nom, y’a t il des caméras dans l’eau qui permettraient de signaler ces criminels ? Si oui pourquoi ce n’est pas fait ?
  • type d’exercice : normalement c’est sensé être du cardio. Cependant apprendre à nager c’est très important, cela peut sauver la vie comme celle des autres. Et ça permet de profiter de vacances à la mer ou au bord d’un lac de montagne. Le secourisme aussi nécessite de savoir ramener une personne en difficulté dans l’eau, ce qui est un apprentissage qui peut être utile si on se destine à une carrière de sauveteur. Comme tout ce qui est cardio, fonte de muscles à l’horizon.
  • intérêt sportif : la natation ne sert à rien gymniquement parlant… On peut retrouver le travail des muscles ciblés (épaules, ceinture scapulaire, trapèzes et secondairement fessiers et abdos) dans d’autres exercices de musculation chez soi avec des poids, des bandes de résistance, des agrès en street workout ou en salle avec une double poulie.
  • bienfait limité : l’eau détend le corps et ça peut aider des personnes stressées par leur travail, en dépression, porteuses de handicap, autistes, suicidaires etc… L’eau c’est notre premier élément : le liquide amniotique de notre mère quand elle était enceinte de nous. Donc ça rappelle des souvenirs de fusion avec le « giron de maman ». Mais attention, vouloir retourner dans l’eau souvent, c’est signe d’un état psychologique qui doit vous alerter.

    Conclusion : personnellement, je ne retournerai plus jamais dans une piscine publique. Trop de mecs détraqués et zéro intérêt sportif (et j’aime pas avoir froid et je suis maniaco de la saleté).