1. Cours collectifs
  2. Vélo et VTT
  3. Jogging
  4. Yoga
  5. Natation
  6. Conclusion

Le profil d’exercices physiques

Nous sommes tous différents par notre génétique, notre sexe, nos modes de vie, nos habitudes de mouvement, nos capacités gymniques. Tout cela définit notre profil d’exercices physiques. Au courant d’une même vie, on peut aussi avoir des besoins adaptés d’exercices selon l’âge, les difficultés psychologiques, les conditions matérielles, la disponibilité possible pour faire ces activités sportives.

Chacun doit connaître ce pour quels types d’activités son corps et son mental sont faits. Le mental a une part essentielle dans la pratique sportive. Une peur irrationnelle qui vient d’une expérience traumatisante (familiale, personnelle, deuil, séparation…) peut vous bloquer une articulation alors que vous étiez en condition 100% sécurisée pour faire un exercice pourtant simple.
Hormis les capacités physiques réelles, la « plasticité de cerveau » est une qualité précieuse pour celles et ceux qui veulent expérimenter des pratiques qu’ils croyaient incapables de faire auparavant. Enfin la motivation, la petite voix qui dit « bon allez on y va ! » « allez, tu peux le faire ! », est un ingrédient indispensable pour installer une habitude, ancrer un mode de vie qu’on n’avait pas avant.

Pourquoi ces 5 sports inefficaces sont systématiquement mis en avant pour le grand public ? Par quoi les remplacer ?

Alors qu’il existe la gymnastique (calisthenique, bodyweight workout, street workout), les sports de rue (skateboard, bmx), la musculation en salle de sport (haltérophilie, poids, machines), le crossfit tout droit venu des USA (musculation fonctionnelle, calisthenique, entraînement militaire, HIIT, poids), le pilates (musculation fonctionnelle, calisthénique, petits poids) pour les femmes… En fait non, la société civile ne met en avant que du jogging, de la natation, du vélo, du yoga importé par des sectes et autres réseaux criminels internationaux et des cours collectifs de très bas niveau. Au final des activités inadaptées pour un public au delà de 25 ans.

Des passionnés s’engagent dans des sports collectifs avec des entraînements complets et rigoureux, d’autres dans des arts martiaux ou d’autres sports de combats, certains veulent aller à fond dans des disciplines olympiques telles que l’escrime, l’équitation, le golf etc… Alors pourquoi le français moyen pense faire ce qu’il faut en roulant à vélo, en allant à un cours de yoga, en nageant… Est-ce un problème d’éducation ? Aucune étude à long terme n’a été faite ou étudiée sur les effets de ses sports grand public ?

Alors que la France 🇫🇷 compte de nombreux médaillés, des champions, des équipes victorieuses, le grand public lui, est conditionné à ne pratiquer que des activités physiques bas de gamme qui contribuent à diminuer sa santé, surtout quand c’est accompagné de la position assise plus de 6h / jour depuis des dizaines d’années…

Vraiment, comment on en est arrivé là ?