Sommes-nous qu’un simple assemblage d’os, de muscles et d’organes ? La plus grande erreur des professionnels de santé conventionnelle est de ne considérer l’humain qu’à travers ce qui est médicalement reconnu : son fonctionnement mécanique. Il n’y a qu’à voir l’absence de solutions pour un nombre alarmant de maladies, comme les maladies auto-immunes. Sans compter les maladies consécutives à de longs traitements sensés soigner alors qu’ils rendent encore plus malades. Mais vous diront les médecins il n’y a pas d’autres solutions. Parfois l’intervention mécanique suffit. Mais ce qui est à l’origine de la maladie dure encore, et créera d’autres maladies encore plus graves, malheureusement.

Quant aux psychothérapeutes, psys, etc… sensés aider également dans l’aspect psychologique dans le mal-être, on voit beaucoup d’échec, de gâchis en temps et argent, et un modèle économique basé sur le nombre de séances qui ne garantit aucun résultat. Ce que je peux dire également pour de nombreux secteurs para-médicaux où les solutions n’existent pas, mais ils continuent de vendre leurs services.

Quant aux thérapies dites alternatives (quantiques, énergétiques, etc…) très en vogue entre 1992 et 2019, pour les avoir expérimentées personnellement en tant que patiente, j’y ai rencontré un ramassis de charlatans : incompétents, pervers, agresseurs sexuels, escrocs. 

Tout comme la vérité dans la série « X files », la guérison est ailleurs…

Le problème est-il chez le patient qui ne veut pas guérir? Dans la compétence véritable de certains professionnels ? Dans les protocoles désuets appris en école ou en formation professionnelle ? Dans la nature humaine complexe ? Dans notre économie capitaliste qui pousse tout professionnel à faire de l’argent pour couvrir frais et taxes d’un coût de fonctionnement et de vie de plus en plus cher ? 

Ou bien, c’est un problème global de méthode dans l’approche de la personne souffrante à aider à guérir ?